Blason

Blason
(c) 2007-2008 - | http://bphk1.blogspot.com |

liens et citations H! K!

"[Il n'y a pas] de petits Génies en HK1 (...)"
"Et pourtant elle Tourne !"
- hommage à Galilée -

"Ils ne savaient pas que c'était impossible,
alors ils l'ont fait !"
- hommage à Mark Twain -

http://bphk1cours.blogspot.com/

liens albums bphk1photos

26/12/2007

Meme si les mouvements sont terminés, l'information demeure - votre délégué toujours avisé et lève tôt vogue sur la toile à ses heures perdues voilà la 'subtantifique moelle' de ce qu'il en a tiré:

3 volets sur les mouvements étudiants pour mieux comprendre /

BLOCAGES et LOI sur la réforme des UNIVERSITES - VOLET n°1

Aux étudiants, je veux dire...Discours - Valérie Pécresse 16 novembre 2007 "Depuis quelques jours déjà, des universités sont bloquées et dans d'autres, le déroulement des cours est perturbé. Ainsi s'expriment des craintes et des inquiétudes que partagent certains étudiants, pour leur futur, bien sûr, mais aussi pour celui de l'université.Je veux répondre aujourd'hui à tous ces étudiants qui doutent et leur dire quelque chose de très simple, mais d'essentiel : le statu quo n'est pas une solution, pas plus que les blocages.Avec la loi sur les libertés et les responsabilités des universités, nous venons de franchir la première étape d'un projet de très grande ampleur : la refondation de notre université, je dirais même sa renaissance.Il était temps, car chacun le sait bien, elle est depuis vingt ans le parent pauvre de notre système de formation. Il suffit d'entrer dans certains amphithéâtres pour le constater. De même et malgré l'envie de réussir partagée par tous les étudiants, malgré l'engagement de leurs professeurs, nous avons vu, avec l'accession de centaines de milliers de jeunes dans l'enseignement supérieur, ces dernières décennies, augmenter l'échec en premier cycle. Dans certaines filières, les licences et les masters sont désormais loin d'être à eux seuls la garantie d'un emploi.De cette situation est né un sentiment de gâchis et parfois d'abandon, que je comprends. Mais cela ne justifie pas l'inaction, car si nous ne faisons rien, ce sont les étudiants et personne d'autre qui en seront les premières victimes.C'est pourquoi je n'ai qu'un seul objectif : agir, agir, et encore agir, pour que naisse une nouvelle université dont nous serons tous fiers. C'est mon ambition, c'est ma vision de l'avenir des universités et je ne veux pas m'arrêter avant d'en avoir fait une réalité.Car cet espoir, ce n'est pas seulement le mien, c'est aussi celui qu'ont exprimé tous les acteurs de la communauté universitaire : cet été, présidents d'université, enseignants-chercheurs, personnels, étudiants, mais aussi députés et sénateurs, tous m'ont dit leur envie profonde de voir les choses changer, de voir l'université redresser la tête, reprendre confiance en elle et s'affirmer à nouveau comme une formation d'excellence ouverte à tous et un moteur de la recherche publique.Je veux dire les choses très clairement : cette ambition, je n'accepterai jamais qu'elle soit réservée à quelques étudiants. A mes yeux, les universités sont le lieu où se tient la promesse républicaine d'égalité des chances. Il n'en ira jamais autrement : non seulement je ne veux pas de la sélection à l'entrée du premier cycle, mais je veux même qu'il y ait plus, beaucoup plus d'étudiants, et que les difficultés financières ne fassent jamais obstacle à la poursuite d'études. 100 millions d'euros ont d'ores et déjà été prévus pour cela : ils permettront notamment d'étendre le bénéfice des bourses aux classes moyennes et d'augmenter le montant des aides versées à ceux qui en ont le plus besoin. Et les frais d'inscription à l'université resteront fixés par l'Etat. Je le rappelle, ils sont de 165 € pour la licence et de 215 € pour le master.Parce que nous partageons tous cet espoir, je sais qu'ensemble nous allons réussir et changer l'université.D'abord en lui donnant les crédits budgétaires supplémentaires dont elle a tant besoin. Dès 2008, 1 milliard d'euros de plus sera consacré aux universités, et il en ira ainsi chaque année jusqu'en 2012. Au total, grâce à l'effort de l'Etat, le budget des universités augmentera de 50 %, ce qui permettra de transformer profondément le visage des campus, et de proposer aux étudiants des conditions de vie et d'études enfin semblables à celles que connaissent leurs camarades étrangers. Je pense en particulier à la construction et à la rénovation de logements offerts à des prix accessibles, parce qu'être étudiant c'est aussi prendre son autonomie. Dès cette année, c'est 155 millions d'euros qui seront consacrés au logement étudiant.En reconnaissant une vraie responsabilité aux universités ensuite, celle de l'orientation et de l'insertion professionnelle de leurs étudiants.En leur reconnaissant aussi la liberté qui va avec ces responsabilités. C'est ainsi que nous en finirons avec l'échec en premier cycle, en permettant aux universités, et en particulier aux enseignants, d'innover et de mettre toute leur créativité à accompagner leurs étudiants.Tous les moyens disponibles dans la société française doivent s'investir dans le défi de la formation de la jeunesse. C'est pourquoi les universités pourront créer des fondations pour accueillir les fonds des mécènes, des anciens étudiants et des entreprises. Pourquoi les priver d'une ressource à laquelle toutes les universités du monde ont accès ? Mais leurs conseils d'administration, où siègent des étudiants et des enseignants-chercheurs farouchement attachés à leur indépendance, resteront seuls maîtres de l'usage des fonds récoltés. L'Etat continuera de définir le contenu des formations et des diplômes, il s'engagera financièrement aux côtés des universités comme jamais il ne l'a fait. Dans ce contexte, il n'y a aucun risque de privatisation.Voilà la nouvelle université telle que je la vois : vivante, attirante, offrant à nos étudiants des formations de qualité qui leur ouvrent les portes de l'avenir. Une université qui tend des ponts et des passerelles entre filières courtes (STS, IUT) et filières longues, entre les facs et les grandes écoles, réunies dans des pôles de recherche et d'enseignement supérieur. En un mot, une université capable de briller dans un monde où chaque pays rivalise désormais d'intelligence.Aux étudiants, je veux donc dire une seule chose : je compte sur vous pour changer le visage de l'université.

Elle le mérite, vous le méritez"

SOURCE: le site du ministère

BLOCAGES et loi sur la réforme des UNIVERSITES - VOLET n° 2
A Valérie Pécresse, les étudiants veulent dire...Dans une tribune parue aujourd'hui dans Libération, Valérie Pécresse a fait le choix de s'adresser aux étudiants « qui doutent » pour leur « répondre »."La Ministre ne semble pas prendre la mesure du mouvement actuelSi cette tribune de V. Pécresse se voulait un geste d'ouverture, elle s'apparente plutôt à une marque de dédain, d'incompréhension, et surtout à une fin de non-recevoir adressée aux étudiants mobilisés. Aux étudiants qui demandent « du pain », on ne peut répondre « mangez de la brioche » ! En effet, la seule réponse de V. Pécresse se limite à une énième explication du texte de la loi LRU, ainsi qu'à une défense arc-boutée d'un budget 2008 dont tout le monde s'accorde aujourd'hui à reconnaître l'insuffisance et le fait qu'il s'évapore dans le paiement d'arriérés, dans l'inflation ou dans les exonérations fiscales, et qu'il n'accorde presque aucun moyen à l'accompagnement de l'autonomie, à la réussite en premier cycle ou aux aides sociales aux étudiants. Mme la Ministre, les étudiants ont besoin d'être compris, pas de mieux comprendre. Les étudiants ont compris les dangers de la loi LRU, malgré le fait que le gouvernement a cherché à en dissimuler le contenu en la faisant voter en catimini pendant l'été. Les étudiants ont compris que les belles paroles sur la réussite ou l'aide sociale n'étaient malheureusement pas suivi d'effet, notamment sur le plan budgétaire. Les étudiants ont enfin compris que les promesses d'augmentation du budget de l'enseignement supérieur de 1 milliard par an pendant 5 ans devaient être garanties par une programmation des moyens, puisque le budget 2008 ne respecte d'ores et déjà pas ses promesses. Il n'est pas trop tard pour devenir la « Ministre des étudiants » ! L'UNEF appelle à des négociationsPourtant, les réponses à la mobilisation actuelle existent. L'UNEF a appelée la Ministre à ouvrir de vraies discussions sur la base des demandes des étudiants (modifications de la loi, réponses budgétaires en 2008, programmation des moyens, plan pluriannuel pour la réussite et l'aide sociale), comme le gouvernement le fait dans les autres secteurs mobilisés. A ce jour, le Ministère refuse obstinément. En refusant toute négociation, le gouvernement porte la responsabilité de la radicalisation du mouvement.Valérie Pécresse « compte sur [les étudiants] pour changer le visage de l'université ». Les étudiants, expriment aujourd'hui des inquiétudes mais aussi des besoins importants de réforme. Nous comptons donc sur Valérie Pécresse pour ouvrir au plus vite des négociations.Une issue est encore possible.

La balle est désormais dans le camp du gouvernement."

SOURCE: le site de l'UNEF

BLOCAGES et LOI sur la réforme des UNIVERSITES - VOLET n°3
21/11/2007Sur la réforme des universités..."Je dis au gouvernement qu'il ne faut pas gâcher cette bonne réforme, c'est-à-dire qu'il faut l'accompagner des moyens nécessaires pour que les inégalités ne se creusent pas entre les universités.J'ai toujours dit que pour lutter contre l'échec universitaire (40 % des jeunes sans diplôme à la fin de la deuxième année d'université !) il fallait plus d'autonomie et plus de moyens aux universités pour accompagner plus efficacement les étudiants.En revanche, la réforme telle qu'elle est conduite, comme je l'ai précisé, pose de graves problèmes :- l'autonomie sans moyen va creuser les inégalités entre université et les jeunes en ont parfaitement conscience- le problème de l'échec universitaire n'est pas du tout réglé par la réforme- il y a un grave malaise social chez les jeunes étudiants, dont un sur trois souffre de précarité et même de pauvreté. Le pacte présidentiel que j'ai défendu prévoyait :1/ une loi de programmation pour donner à l'université et à la recherche les moyens de l'excellence2/ la création d'une allocation-autonomie pour les jeunes afin de leur permettre de faire leurs études dans de bonnes conditions.

SOURCE: Désirs d'avenir

ce site respecte la liberté d'expression

24/12/2007

06/12/2007

The night before christmas - message send in Chloe'home



Pour le repas de classe: amener l'argent à CHARLES COUDORE avant le MERCREDI 19 décembre 2007 - DERNIER DELAIS
prévoir 2 à 3 € pour la grande roue

rendez-vous 19h30

programme: GRANDE ROUE
Minute 'TRIVIAL PURSUIT CPGE Littéraire'
Formation des équipes
* * *
REPAS - Mille et une nuits
'TRIVIAL PURSUIT Acte 2'
ANIMATIONS - Bal?

Suite de la soirée (?)

26/11/2007

Voyage à Paris (suite)




Paris est une ville française, capitale de la France, chef-lieu de la région d’Île-de-France et unique ville-département du pays. Elle se situe sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la Seine en amont, et de l’Oise et de la Seine en aval. Ses habitants s'appellent les Parisiens.
La position de Paris à un carrefour entre les itinéraires commerciaux terrestres et fluviaux au cœur d'une riche région agricole en a fait une des principales villes de France au cours du Xe siècle, avec des palais royaux, de riches abbayes et une cathédrale ; au cours du XIIe siècle, Paris devient un des premiers foyers en Europe pour l'enseignement et les arts. Le pouvoir royal se fixant dans cette ville, son importance économique et politique ne cessera de croître. Ainsi, au début du XIVe siècle, Paris est la ville la plus importante de tout le monde chrétien. Au XVIIe siècle, elle est la capitale de la première puissance politique européenne, au XVIIIe le centre culturel de l'Europe et au XIXe capitale des arts et des plaisirs.
Paris est la capitale économique et commerciale de la France, sa première place financière et boursière. La densité de son réseau ferroviaire, autoroutier et sa structure aéroportuaire, plaque tournante du réseau aérien français et européen, en fait un point de convergence pour les transports internationaux. Cette situation est issue d'une longue évolution, en particulier de l'absolutisme puis du jacobinisme révolutionnaire. Cette conception est celle d'une vision centralisatrice de la Monarchie puis de la République française qui donne un rôle considérable à la capitale dans le pays et tend à concentrer à l'extrême les pouvoirs. Cette suprématie de Paris sur la province tend à amoindrir celui des autres villes de France ; l'autorité et l'attitude jugée arrogante du « Parisien » ailleurs en France tendent à être qualifiés de parisianisme. Cette dichotomie a poussé les gouvernements successifs depuis les années 1960 à développer la décentralisation afin de mieux rééquilibrer le pays.
blason de la ville de Paris
Connue dans le monde entier pour ses monuments et sa vie artistique et culturelle, Paris est aussi une ville importante dans l’histoire mondiale, avec un impact politique et économique majeur. Symbole de la culture française, son animation et ses grands musées en font une attraction pour près de trente millions de visiteurs par an[1]. Paris est également considérée comme une des capitales mondiales de la mode et du luxe.
En 2005, la population de Paris intra-muros était de 2 153 600 habitants d'après l'estimation de l'Insee[2]. Néanmoins, au cours du XXe siècle, l'agglomération de Paris s'est largement développée hors des limites de la commune. Son aire urbaine, qui inclut l'agglomération et la couronne périurbaine, comprenait 11 174 740 habitants en 1999[3]. Elle est, avec celles de Moscou et de Londres, l'une des trois plus peuplées d'Europe.

Drapeau de la ville de Paris
Géographie / Topographie
Au cœur du bassin parisien, vaste plaine sédimentaire, Paris est implantée sur la Seine où se situent deux îles qui constituent le cœur historique de la ville : l'île de la Cité à l'ouest et l'île Saint-Louis, à l'est. De là, la ville s'étend inégalement de part et d'autre du fleuve, la superficie occupée au nord sur la rive droite est nettement supérieure (envrion deux fois) à celle sur la rive gauche, au sud.
Paris intra-muros, délimitée en 1860 par les fortifications, est aujourd'hui séparée de la banlieue par le boulevard périphérique. Les accès routiers se font par les portes de Paris ou par les autoroutes et routes nationales qui rejoignent cette rocade. Le boulevard périphérique, voie rapide urbaine de 35 kilomètres, constitue de fait une frontière artificielle entre la ville et les communes limitrophes ; sa couverture progressive permet de mieux ouvrir Paris à son agglomération[4].
À l'extérieur de cette limite, Paris s'étend également sur des zones accueillant l'héliport (15e arrondissement) et surtout deux grands espaces boisés aménagés par Haussmann sur des communes voisines avant d'être rattachés à Paris en 1929 : à l'ouest, le Bois de Boulogne (846 hectares, 16e) et à l'est, le Bois de Vincennes (995 hectares, 12e), ce qui porte le périmètre de la ville à 54,74 kilomètres.
De part et d'autre du fleuve, plusieurs reliefs composés de buttes-témoin gypseuses forment de petites collines[5]. Sur la rive droite : Montmartre (131 mètres d'altitude), point culminant au cimetière du Calvaire[6], Belleville (128,5 mètres), point culminant rue du Télégraphe, Ménilmontant (108 mètres), les Buttes-Chaumont (103 mètres), Passy (71 mètres) et Chaillot (67 mètres). Sur la rive gauche : Montparnasse (66 mètres), la Butte aux Cailles (63 mètres) et la Montagne Sainte-Geneviève (61 mètres).
La ville de Paris avec 105 km2 occupe le 113e rang des communes de France métropolitaine. En revanche, l'unité urbaine de Paris, c'est-à-dire la ville et son agglomération urbaine, recouvre une superficie de 2 723 km2 rassemblant 9 644 507 habitants répartis, en 1999, dans 396 communes d'Île-de-France[7].
Le point zéro des routes de France, matérialisé sur une dalle située devant Notre-Dame de Paris, a pour coordonnées géographiques 48,85341°N, 2,34880°E sur l'ellipsoïde WGS84.
la suite sur wikipédia



22/11/2007

Commentaires - Profil anonyme


Photo de classe -official -(1.0)


Version (2) avec les logos


photo dispos avant la retouche

Le Carmen Varæ

Vara, tibi Khagna, Vara, celebrat gloriam,
Splendidissimam, nequaquam a strassa destructam, parrapapam.
Vara, tibi Khagna, Vara, dat honores multos,
Contra doce nos quomodo in tutto boiresanzo.
Exaudi nos, Vara. Ignosce nos, Vara, nostras culpas, Vara, Vara, Vara.
Vara, tibi Khagna, Vara, celebrat gloriam,
Splendidissimam, nequaquam a strassa destructam, parrapapam.
Vara, tibi Khagna, Vara, dat honores multos,
Contra doce nos quomodo in tutto boirosanzo.
Vara, tibi Khagna, Vara, celebrat gloriam,
Splendidissimam, nequaquam a strassa destructam, parrapapam.
Vara, tibi Khagna, Vara, dat honores multos,
Contra doce nos quomodo in tutto boirosazo.
Eia eia eia, vivat Vara,Pereant barbari administratioque

Pensez à mettre vos photos sur notre site

20/11/2007

Prochain repas de Classe

Concertation entre les différentes classe - Date, Lieu, Horaires, changements...

Les Bouffes de Tunis Pourquoi? Car c'est une salle de restaurant qui peut contenir plus de 70 personnes - Délégués pensez à faire des pré-inscription

19/11/2007

UNITED

Tous réunis le Mardi 20 pour la Manifestation Générale

(c)2007 Dartenic Productions


15/11/2007

Nouvelle Devise

Concours inter-classes by HK1* - THE VOTE

postez les sujet !

Affiche BAL de NOEL 2007

Attention ! Ce projet n'est pas encore approuvé par l'Administration il est possible qu'il y ait des modifications
merci de votre compréhension
- les auteurs de ce site ne répondent pas de l'usage des informations difusées -
plus de renseignements sur http://bpcpgebaldenoel.blogspot.com/

14/11/2007

Trivial Pursuit ou "Quelques arpents de pièges" est un jeu de société dont la progression dépend de la capacité du joueur à répondre à des questions de connaissance générale.

Les Thèmes sont:

PHILOSOPHIE

HISTOIRE

GEOGRAPHIE

LITTERATURE (française ou étrangère hk/kh oblige)

et des sous-thèmes subdivisés dans l'illustration ci-dessus

Lors du prochain repas de classe, les participants devront fournir 4 questions avec 4 proposition de réponses dont la solution

que le jeu commence...





08/11/2007

CARICATURES



Exposez ici les meilleures caricatures que vous trouvez sur la toile



http://www.lemonde.fr/



Plantu.net : le site officiel du dessinateur de presse et éditorialiste Plantu.



http://www.plantu.net/





1992 Rencontre à Jérusalem avec Shimon Pérès. Pour la première fois, sont apposées sur un même document (un dessin) les signatures du numéro un de l'OLP et du leader de la diplomatie israélienne, un an avant les accords d'Oslo de 1993.



en ressort le dessin baptisé "Reconnaissance mutuelle"Signature de Y. Arafat avec l'annotation "two states" (2 états) ainsi que la signature de S. Pérès




UN DESSIN POUR L'HISTOIRE






Septembre 1987 : rentrée scolaire L'éducation nationale est un sujet passionnant. Je suis toujours étonné de voir à quel point les problèmes, dans ce secteur, se répètent. La pipe du professeur : très importante ! Elle fait partie du cliché de la personne qui pense. De face, je pense que je l'aurais plutôt dessiné avec une barbe et des lunettes. Aujourd'hui, je le représenterais sans doute de manière plus subtile. En tout cas, j'essaierais.

Plantu



CONCOURS

Cette année, vos délégués mettent en jeu un superbe prix pour ce CONCOURS DE NOEL 2007 by HK1*

Le Concours débute ce jour et se terminera durant le repas de classe avant les vacances de Noel

Le Concours consiste à receuillir le plus de suffrages sur le sondage situé sur le site

http://bphk1cours.blogspot.com/


tous les moyens sont permis pour gagner, il suffit d'avoir le plus de votes à la fin du concours



A VOS CLAVIERS !

AVIS!

WHO HAVE A SCANNER?

Les Différents besoins de nos site nous imposent d'avoir un référent pour scanner, numériser les différents documents...

Celles et ceux qui possèdent cette superbe machine (celle du CDI est HS) peut proposer son aide

HK1, notre signe particulier*

27/10/2007

Album Photo en ligne - BPHK1photos

Création d'une galerie d'image en ligne

http://book.photonow.net/profil/bphk1photos

Mail : bphk1@hotmail.fr
Mot de passe : le même que pour administrer ce blog - sinon demander à dartenicworld@hotmail.fr

partageons ainsi nos photos - COMMUNAUTE HKI - Notre signe particulier*

AVIS

Voici l'adresse de nos chers deuxième année:
khagne.blaise@gmail.com

CONCERT MYTHIQUE DES WRIGGLES A NE PAS MANQUER!!!




Le concert des Wriggles·
Il n’y a plus de place pour le concert du vendredi 16 novembre à la Baie des singes, en revanche il reste des places pour celui du jeudi 15…
· C’est donc à la Baie des singes à Cournon, et faudra donc s’organiser pour le transport.
· Le prix des places est de 25 euros à la Fnac, moitié moins cher avec la carte Cité jeune. Tarif de groupe à partir de 10 personnes… donc venez nombreux !!
· Pour ceux qui ne connaissent pas, les Wriggles c’est un groupe français, engagé, caustique, un peu à la Tryo mais en plus poétique, marrant tout plein, à part et vraiment surprenant…
Que de raisons d’aller les voir en vrai !!!
· Si vous êtes intéressés, merci d’écrire votre nom et votre lieu de résidence (pour organiser les transports) sur la fiche qui est dans la classe et d’aller voir Mylène.

22/10/2007

Repas de Classe 2.0 - Restaurant le GOA


Restaurant Indien


11-13 rue Fontgiève 63000 Clermont-Ferrand tél. 04 73 31 21 71


UN PEU DE CULTURE - HK oblige


Goa, petite ville d' Inde est située vers le milieu de la côte ouest, entre les forêts des ghats occidentaux et la mer d'Oman... heureuse rencontre entre les cultures latines et anciennes.Goa est un coin de paradis tout en cocoteraies, rizières miroitantes et longues plages de sable blanc. Cet envoûtant petit canton est le dernier témoin de cette "course aux épices" qui lança sur les mers les bateaux portugais guidés par VASCO de GAMA.À l'image de son passé mouvementé, on trouve en Inde une multitude de cultures et, avec elles, de coutumes alimentaires. L'élément culinaire commun à l'ensemble du continent reste l'emploi massif de condiments et d'épices : poivre, cannelle, coriandre, cumin, cardamome noire, verte, blanche, safran, curcuma,…


Menus donnés à titre d'exemple.

Les plats et entrées sont changés chaque semaine.
12 €
22 €




Lettre de Guy Môquet - Jeune Résistant Communiste


Même si c'est une utilisation politique, la lettre de Guy Môquet restera dans les mémoires:


"Ma petite maman chérie,
mon tout petit frère adoré,
mon petit papa aimé,
Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l'escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.
Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.
17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.
Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d'enfant. Courage !
Votre Guy qui vous aime.
Guy
Dernières pensées : Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !"

18/10/2007

Soirée d'Intégration - les photos 2.0

Les HK2 travaillent bien, nous pouvons ainsi avoir les photos de la soirée d'Intégration avec nos amis les Khâgnes en début d'année - merci à eux

http://bphk2.unblog.fr/2007/10/07/soiree-dintegration/#comment-5

Cours en ligne, pourquoi pas?! Annonce officielle du Secrétaire chargé des Nouvelles technologies

Après la suggestion du ministre de la culture de diffuser les cours d'hypokhâgnes sur le site des HK1, nous invitons tous ceux qui, fort de leur seprit solidaire et généreux, veulent bien faire profiter les autres de leurs cours dactylographiés.Pour cela, adressez vous aux délégués pour avoir les codes d'accès au site. Les modifications sont très simples à faire et cela prend 5 minutes.Pensez donc aux autres, on est pas à Henri IV!... Merci à vous et tenez bon!

16/10/2007

Avis

Votre Délégué est desormais Elu au Conseil d'Administration : IL a donc besoin de vous pour réaliser ses différents projets par exemple le bal de noel 2007 et le voyage auquel vous aspirez tous...

Fin d'un jeu...


la France a perdue une bataille... mais elle n'a jamais perdue la guerre... Allez les Bleus, rendez-vous dans quatre ans.

08/10/2007

Repas de Classe 1.0

__________
Voici les Photos du Repas de Classe - Super soirée - merci à tous les participants
To be continued...

Bienvenu place de la victoire, lieu de rendez-vous, guitaristes, comédiens, mégalos et membres de notre classe se sont retrouvés sur cette place grandiose au pied de la cathédrale...

Mylène

Florian et Cécile

M. Métalangage alias Dimitri le russe



Mylène, Claire et Marion sans oublier Johan au premier plan



Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs...

Oyez Oyez l'élu du peuple parla et on l'écouta (...) enfin presque.

Le Caveau

la suite dans un prochain épisode - postez des commentaires qui serviront d'illustrations ce cet album

01/10/2007

Guide des HK online

page 1 page 2
(c) anonymous cie

Elections "Partielles" des HK1 - votre signe particulier*

Déclaration Officielle des Délégués de classe HK1, Chanceliers du cahier de texte, Détenteurs des pouvoirs suprêmes, Grands Ambassadeurs de l'Administration Blaisienne, par les pouvoirs qui nous sont conférés, notre blason et vara, SALUT!


Comme dans toutes bonnes "prépas" nous allons instaurer un cadre semi-démocratique délirant: pour cela nous allons élire lors du repas de classe nos différents représentants. Présidée par les délégués, cette instance nomme pour un an les différentes personnes censées diriger et agrémenter notre infime temps libre, si vous voyez ce que je veux dire: "Ils ne nous auront pas ! I Will survive"

Bref voilà les postes à promouvoir (PS: ce vote est une émanation éléctive du droit régalien de l'an 1, c'est à dire en décrypteur chronique du langage hypokhâgneux que tout élève de notre classe est potentiellement candidat à l'ensemble des postes, même si éligible qu'une fois.)
==> liste éléctorale (tous ceux qui payent le cens de plus de 500hk (monnaie de nous))


=> Liste des postes:
  • Délégués de classe, chanceliers du cahier d'Appel, Détenteurs des pouvoirs suprêmes, organisent et président les différents conseils et assemblées

  • Vices-Délégués de Classe en charge des sécrétariats, assurent l'interim et la mise en place des différents conseils
  • Le Super-Intendant
  • l'Intendant organisateur
  • Le Secrétaire de classe chargé des affaires étrangères
  • Le Secrétaire de classe chargé de la vieillesse et des sports
  • Le Secrétaire de classe chargé de l'emploi du temps
  • Le Secrétaire de classe chargé de la culture
  • Le Secrétaire de classe chargé des relations exterieures
  • Le Secrétaire de classe chargé de la Condition Féminine
  • Le Secrétaire de classe chargé des nouvelles technologies et de la communauté web

Les vices-secrétariats

  • Le vice-secrétaire en charge de la vie nocturne en relation avec l'Intendance générale
  • Le vice-secrétaire en charge des groupes de réflexion aux travaux à visée éducative en relation avec le secrétaire de classe chargé de l'emploi du temps
  • Le vice-secrétaire en charge des groupes de réflexion aux travaux à visée lucrative en relation avec le secrétaire en charge des affaires étrangères et de la culture
  • Le vice-secrétaire en charge des relations avec l'université en commun avec le Secrétaire de classe chargé des relations exterieures
  • Le vice-secrétaire en charge de l'ambassade et de la mise en place de "l'entente cordiale" entre les différents classes alliées.
  • Le vice-secrétaire en charge de la Condition féminine
  • Le vice-secrétaire en charge de la documentation en relation avec le secrétaire de classe chargé des nouvelles technologies

Ces membres du conseil d'Etat Hypokhâgneux sont élus de droit au conseil d'Administration interne à la classe HK1. Viennent des membres temporaires (mois par mois en relation avec le secrétariat de son choix - 5 par secrétariat.)

une liste d'éligibles potentiels sera distribuée et passera dans nos rangs rapidement.

déclaration émise le 1 octobraire de l'an 1, par la grâce de nous.

- première révision le 2 octobraire de l'an 1